Auteur : Sebb

Premier émoi musical pour Sebb devant un mange disque avec les 45T ‘Radioactivity’ de Kraftwerk et ‘Pop Corn’ de Hot Butter. Le classique, Bob Marley ou Radio Nova ont également bercés son enfance jusqu’à la découverte du hip hop via Public Enemy ‘Fear Of A Black Planet’, LL Cool J ‘Walking With A Panther’, les k7 des fameux Deenastyle, l’émission mythique Rapline, etc… Culture urbaine majeure dans les 90’s, celle-ci semble être celle qui lui convient, au point de tenter la rime puis la danse très sommairement. C’est en 1996, âge d’or du rap, que Sebastien assimile le fonctionnement de cette musique qui puise ses larges sources dans un carrefour des cultures où se croisent jazz, soul, funk, électro ou bandes originales de film.
saigon_rock_soul-lp.jpg

Saigon Rock & Soul : Vietnamese Classic Tracks 1968 – 1974

Quand on évoque le groove, il est vrai que le premier continent auquel on pense, ce n’est pas l’Asie. On a intégré l’influence que James et consorts ont pu avoir sur le Niger, la France ou le Brésil. Mais en ce qui concerne le Viêt Nam, la notion reste floue. Tout ceci est désormais à conjuguer au passé puisque le label Sublime Frequencies vient pallier à cette méconnaissance en nous gratifiant de Saigon Rock & Soul : Vietnamese Classic Tracks 1968 – 1974. CBC Band – tinh yeu tuyet voi Après écoute du trésor sud-est asiatique, nous pourrons désormais ajouter...

doz1jee-m7rrors.jpg

Le roadtrip de Doz1jeE

L’heure est au métissage culturel, c’est ce qu’on appelle une lapalissade et je m’en excuse de suite. A moins d’habiter sur Mars (ou pire, Vitrolles), on sait que la clef de sol a fait sauter les frontières bien avant Schengen… et Doz1jeE en est la preuve vivante. Doz1jeE – M7rrors Chap.02 Naviguant entre hip hop et electro selon ses propres dires, je suis pourtant sur que son sampleur en aurait encore davantage à raconter : Du genre d’un périple qui passerait par l’Inde (‘Nothern Lake’), la Jamaïque (‘The Arrival’), les États Unis (‘Tollom Bridge’) ou encore l’Angleterre (‘Gloss Medecine’) ....

sig-freespeed-sonata.jpg

Vous avez dit SIG ? A découvrir : son projet “Freespeed Sonata”

Un ovni, vous avez vu un ovni ? Devrait s’en suivre alors un scénario catastrophe digne de District 9 où la rencontre des genres mène invariablement à des conflits dépourvus de toute humanité. Mais sous la direction du cinéaste, photographe, compositeur Sig, le mariage opère dans ce parallèle qui s’effectue entre musique classique, jazz et hip hop, autrement dit entre trois styles : Ceux ultra complexes des deux premiers, puis celui plus simpliste (disons de proximité) du dernier. Sig Kus & Joy Frempong live at Cognac Dans une ascension en quatre mouvements, Sig, accompagné de Joy Frempong, provoque la symbiose...

2grammes_2groove-1.jpg

Le trip soul/jazz du jour : 2 Grammes 2 Groove

Ni dans le nez, ni même dans les poumons sont absorbés ces deux grammes mais par les oreilles !! Votre cerveau se retrouvera tout de même irrigué par cette coulée musicale pour un trip soul/jazz qui trouverait aussi sa place dans une playlist de la radio FIP. Ces cinq titres dealés par six types, additionnés à de nombreuses références américaines de la musique noire, auxquelles se multiplient quelques élans assimilables à de la pure impro (mention spécial au clavier) donne le résultat nommé “2 Grammes 2 Groove“, c’est le nom du ep. Et puisque ces derniers temps, l’ambiance générale se...

ShingoSuzuki_J_s.jpg

Shingo Suzuki « The Abstract Truth »

Premier album du beatmaker instrumentiste japonais Shingo Suzuki, « The Abstract Truth » est désormais disponible dans l’hexagone. Shingo Suzuki – “Echo From The Sky” Cacheté d’abstract hip hop par la presse, la confusion sûrement dicté par le titre, ce lp s’accorde d’avantage avec le terme de rap jazzy, dans la famille des Slum Village … ou des Hocus Pocus pour faire chauvin. Peu étonnant alors de retrouver 20Syl dans la large liste des featuring, au coté de mc’s nippon puis de deux noms respectés outre atlantique, Blu et Moka Only. (…) En résulte quinze titres bondés de boum bap...

allen_hoist-lp.jpg

“Soul” mais pas très “Renaissance” pour Allen Hoist

Entre Harlem et Paris, Allen Hoist voyage tout comme son art le fait entre tradition et modernité, sans complexe. Il faut dire que les complexes, lorsqu’on est un musicien de formation jazz, il y a peu de raisons d’en développer. Sauter de la soul à la house, du funk au broken beat devient alors un jeu d’enfant dans un parc immense qu’est la musique. Allen Hoist – Inner City Blues (4 Hero Version) Le label Soulab l’a d’ailleurs bien compris, rien que pour avoir invité Mr Hoist à produire en leur pavillon l’album “Soul Renaissance”. Soul, je comprends. Renaissance, moins....

Dj-Troubl-Who-s-the-fool-.jpg

DJ Troubl’ : Who’s The Fool

Troubl’, dj au palmarès plus qu’honorable dont deux titres mondiaux, livre un maxi survitaminé et autoproclamé de rencontre hip hop / dub step avec « Who’s The Fool ». DJ TROUBL’ feat. the FOREIGN BEGGARS / MOONA – ” Who’s the Fool “ Le morceau éponyme, décliné en deux versions distinctes, convie des habitués aux échanges franco-anglais, les Foreign Beggars. Pour sur que la rencontre procurera plus de vibration qu’un Sarko feat Blair. Le track nommé ‘Guedin’ est l’occasion d’offrir un énième prod à son associé Grems. Comme d’usage, celui-ci honore l’exercice, cette fois ci en compagnie de NT4000, le...

PTR-701-Moonstarr_Farfisa45.jpg

Moonstarr is back en feat. Tony Ezzy avec “Farfisa 45”

A Montréal city, quand la figure de proue du label PTR (Public Transit Recording) invite une gloire locale à venir exprimer sa fougue musicale sur deux track, cela donne le maxi “Farfisa 45“. Moonstarr feat. Tony Ezzy : hav’em Mon premier, Moonstarr, mijote alors des instru à classer directement dans la catégorie hip hop jazzy options gros jeu de basse / breakbeat digne de N.Y.C. Reste mon second, un personnage atypique et en haut en couleur, auteur compositeur interprète, le pas assez célèbre Tony Ezzy, de s’occuper de la saveur ajoutée. Pour cela, il parcourt les titres ‘Hav’Em’ puis ‘Laham...

REFLECTION-FRONT_.jpg

Still Philosophy présente “Reflection” : Hip Hop ou lounge/électro ?

Traverser la manche pour rejoindre la France via le Japon, impossible ? Still Philosophy l’a fait en nous proposant son ep 8 titres « Reflection » sorti chez Root70 Lounge. STILL PHILOSOPHY – “Clipper (Reclipped)” Le lounge, justement, voilà une étiquette apposé depuis le milieu des 90’s qui se fait un peu plus rare à l’aube des années 10, tout comme le hip hop. Les deux mouvances sont pourtant réunies ici. Vous êtes donc prévenu de ce que vous réserve cette galette, à consommer avec trois éléments qui lui sont indissociables : le canapé, le silence et la nuit. Les...

antihero-lp.jpg

DJ Troubl’ : Antihero

On sait que la south side a envahi le rap game depuis quelques années, éclipsant New York et Los Angeles du décor, amincissant encore un peu plus la frontière hip hop/électro, convertissant au passage même Busta Rhymes dans sa recherche du hit. AntiHero “Frais” (…) uniformisée mais encore assez curieuse pour dépasser les standards dictés par une certaine radio, Sky Rock pour ne pas la nommer (…) Logiquement la tendance a atteint le sol français, principalement à coup d’auto tunes, et a enfanté un tas de pseudo Lil Wayne avec un succès avéré mais un résultat parfois douteux. Si des...

BK_One_Radio_Do_Canibal.jpg

Retour de l’authenticité sur “Ràdio Do Canibal” par BK-One

Suite à un long voyage au Brésil, le dj attitré de Brother Ali, j’ai nommé BK-One, nous revient avec une masse de samples bien sentis, empruntés dans la richesse musicale que possède la plus grande nation d’Amérique du Sud. BK-One – Here I Am ft. Phonte, Brother Ali & The Grouch Ce cheminement artistique donne une particularité à ce lp « Ràdio Do Canibal » d’une excellence rarement atteinte en cette année 2009. Les quelques chanceux intervenants au micro ne sont pas des moindres puisqu’on peut trouver Reakwon, Murs, Blueprint ou Scarface au service de beat parfois versatiles, sans longueur,...

Felt3-lp.jpg

Felt présente son 3° opus sur Rhymesayers

Le passage au 21e siècle a été difficile pour la musique hip hop, nombreux sont ceux qui l’ont enterré sans même vérifier le pouls de la bête. Pourtant, quelques battements se faisaient encore ressentir. Les deux premiers volumes du groupe Felt étaient de cela. Murs (Living Legends, Def Jux) s’était alors associé à Slug (Atmosphere) pour le meilleur et… le meilleur. Murs + Aesop Rock + Slug – Felt Chewed Up (…) Sans être une curiosité, cette galette s’adresse aux plus curieux (…) Le pire serait alors à venir avec ce troisième jet ? Peut être pas. D’autant que la...

Eyedea_Abilities.jpg

Eyedea & Abilities : By The Throat

Un beatmaker / Un mc, une association chère au hip hop, même vingt piges après Eric B & Rakim, mais également le gage d’une homogénéité entrainant une identité formel. Eyedea & Abilities “Burn Fetish” Dans le cas de « By The Troath », c’est Eyedea qui bourre de mots chaque couplet sur des prods faussement rock concoctées par Abilities, point. Track par track, le flow du rappeur aussi électrique que les guitares présentes tentent de résister aux jeux bruyants d’une batterie survoltée. Alors parfois l’agencement fonctionne, pour preuves les titres ‘Sky Diver’ ou ‘Smile’, mais pas à chaque coup, ce...

foodforyasoul_lp.jpg

Nouvelle édition de l’album de Food For Ya Soul (au Japon cette fois)

Food For Ya Soul, c’est est un trio basé en Lausanne réunissant Boo, DJ Ngoc Lan, DJ Chikano, chacun actif dans des soirées, tape ou compilations, chacun fan de hip hop américain. Food For Ya Soul c’est à bronzer pour les oreilles… Nul hasard si sur leur route s’inscrivent des noms tels Peanut Butter Wolf, Black Milk et si cela même donne une vague empreinte du son qu’ils ont à proposer. Largement aidé par le label orformOrnorm, disque après disque les initiales FFYS traversent les frontières, s’offrant ici un vol jusqu’au Japon avec cette nouvelle édition de « Food For...

dee_nasty.jpg

Dee Nasty « System Dee »

Le godfather est de retour, officiellement oui. Officieusement il n’a jamais disparu de la mémoire collective. Quel pratiquant ou consommateur de hip hop n’a pas le nom de Dee Nasty au fond de la tête ou au bout de la langue ? Des premières heures de la Chapelle, comme dirait NTM, lorsque sur un scooter il amenait ses platines (des sacs poubelles découpés en guise de feutrines) en passant jusqu’aux belles heures de Radio Nova où accompagné de Lionel D ils révélaient à la face du monde l’existence d’un rap en français. Véritable encyclopédie musicologique, le voici recrachant, voir scratchant,...

abstract_rude_lp.jpg

Abstract Rude, le roi des branleurs présente : Rejuvenation + vidéo

Il n’y a jamais le feu au mic avec Abstract Rude, le flow aussi relax que l’actu, cela faisait bien longtemps que le mc avait poussé les portes d’un studio afin d’oser l’effort d’un album solo. Un cruel manque d’énergie désormais pallié par un beatmaker nommé tout naturellement Vitamin D qui signe la totalité des prods dont la souplesse n’est plus à prouver, référence au grand écart qu’il fut capable de réaliser entre le G-Unit et Gift Of Gab. “Après tout, les branleurs ont le roi qu’ils méritent…” Sorti chez Rhymesayers, l’album « Rejuvenation » contient quelques good vibes qui...

aliTIHcover.jpg

Brother Ali : The Truth Is Here + vidéo

La vérité semble être une obsession chez Brother Ali, après « The Undisputed Truth », le voici affirmant « The Truth Is Here », continument éclairé par l’islam mêlé à ses expériences personnelles. Le message trouvera sans doute ses adeptes, ses détracteurs, mais puisqu’il s’agit avant tout de musique, autant se consacrer au nerf du sujet. Brother Ali – Good Lord Le flow, la voix d’Ali Newman sont toujours d’une efficacité millimétrée, ne laissant place à aucune approximation, témoignant d’un travail de longue haleine. La mise en abime se veut exclusivement réalisée par le beatmaker Ant, ce qui constitue l’attribut...

un_d_chaque_album-g.jpg

Un d’Chaque : Live, Ça Commence Comme Ça + vidéo

Un enregistrement en public en guise de premier album, il fallait oser. Le sextet Un d’Chaque prouve d’office que triche et frilosité n’ont pas de place dans ce bolide artistique à deux roues jazz/rap qu’ils conduisent. Aux commandes se présentent un mc, un clavier, une basse, un sax, une trompette et un batteur dont certains ont côtoyés St Germain, Tahiti 80 ou encore Kohndo. Le concept et les vibrations peuvent évoquer de The Roots, comparaison flatteuse certes, mais on peut également faire référence à une formation française aujourd’hui oubliée, les Mad In Paris. Groove assuré à tous les étages, de...

Jazz Liberatorz : Fruit Of The Past

Jazz Liberatorz : Fruit Of The Past

La machine Jazz Liberatorz est lancée. Alors qu’on avait longtemps attendu leur premier album, « Clin d’oeil » parut début 2008, c’est à peine plus d’un an après que le trio envoie la deuxième saillie. Une rapidité qui place « Fruit Of The Past » comme un successeur fidèle, presque un second volume, dont une liste d’invités inédits, quelques remixes et davantage de morceaux instrumentaux permettent d’en évoquer les particularités. Emanon, gloire de l’underground, sont les premiers à se présenter avec l’aérien ‘What’s Real’ avant de laisser place au coup de coeur, un musical ‘Dark Keys’ en featuring avec M’Selem....

naab-2.jpg

Naab : Democrisis Nouvel album + vidéo

Deuxième volet d’une trilogie débutée en 2002 (avec « Salam Haleikoum »), « Democrisis » annonce l’été sous des hospices néo-funky accommodés par le citoyen qu’est ce cher Naab. Sous les paves, la première plage éponyme se veut sombre, inquiétante, traduisant une vision pessimiste de notre société, vision confirmée ultérieurement par la célébration du ‘Baptême Des Chacals’. La suite s’adoucit, se neutralise, fatalement moins marquante mais tout de même attrayante avec ‘God Is Love’. Si groove et électronique n’en sont pas à leur première union (un certain Stevie Wonder ayant fait office de ”funky prêtre” à la fin des 70’s),...

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!