Dalek – Abandoned Language

Sorti tout droit d’Ipecac Recordings (label monté par Mike Patton), le mc Dalek et le compositeur Oktopus n’hésitent pas à pousser les limites d’un trop frigide hip hop. Leur désir d’expérimentations et leur singularité naturelle avaient déjà donnés naissance à deux albums dont le dernier « Absence » (2005) posait enfin le groupe en tant que poids lourd de l’underground. Aujourd’hui, c’est avec « Abandoned Language », qu’ils nous reviennent et c’est par le titre du même nom que s’amorce une conversation mélodique (et lyrique) aux consonances des plus sombres et inquiétantes. Track après track, l’auditeur entre dans un univers tragique rythmé de batteries puissantes, de boucles ensorcelantes et torturé d’un tas de sonorités qui vont et viennent, nous prenant en otage sur onze titres dont aucun ne sera nommé tant la globalité de l’oeuvre en vaut l’écoute. De plus, « Abandoned Language » ne pourra que fédérer encore plus de monde puisqu’il a l’avantage d’être beaucoup plus accessible que les volets précédents tout en conservant ce côté extrêmement noir auquel le duo nous avait habitué. Incomparable et inclassable, ce n’est rien d’autre que du Dalek.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Drum-bass