Moonstarr is back en feat. Tony Ezzy avec “Farfisa 45”

A Montréal city, quand la figure de proue du label PTR (Public Transit Recording) invite une gloire locale à venir exprimer sa fougue musicale sur deux track, cela donne le maxi “Farfisa 45“.

Moonstarr feat. Tony Ezzy : hav’em

moonstarr-web.jpg Mon premier, Moonstarr, mijote alors des instru à classer directement dans la catégorie hip hop jazzy options gros jeu de basse / breakbeat digne de N.Y.C. Reste mon second, un personnage atypique et en haut en couleur, auteur compositeur interprète, le pas assez célèbre Tony Ezzy, de s’occuper de la saveur ajoutée. Pour cela, il parcourt les titres ‘Hav’Em’ puis ‘Laham Baagine’ avec un jeu de clavier à faire pâlir n’importe quel funky man averti, convertissant chaque seconde de ce maxi en machine à groover, tout cela avec un naturel déconcertant, voir même exaspérant (dans le sens positif du terme), nous sommes jaloux. Mais pas au point de bouder le plaisir que procure ce maxi, surtout pas.

Sebb

Premier émoi musical pour Sebb devant un mange disque avec les 45T ‘Radioactivity’ de Kraftwerk et ‘Pop Corn’ de Hot Butter. Le classique, Bob Marley ou Radio Nova ont également bercés son enfance jusqu’à la découverte du hip hop via Public Enemy ‘Fear Of A Black Planet’, LL Cool J ‘Walking With A Panther’, les k7 des fameux Deenastyle, l’émission mythique Rapline, etc… Culture urbaine majeure dans les 90’s, celle-ci semble être celle qui lui convient, au point de tenter la rime puis la danse très sommairement. C’est en 1996, âge d’or du rap, que Sebastien assimile le fonctionnement de cette musique qui puise ses larges sources dans un carrefour des cultures où se croisent jazz, soul, funk, électro ou bandes originales de film.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!