Bonobo : Live At Koko

Bonobo ‘Live At Koko – DVD’ (Ninja Tune 119 / Pias)

bonobo-2.jpg Cela fait 10 ans que Simon Green a créé le concept Bonobo, en jouant sur les influences jazz, downtempo et électronique subtile ! On connaissait également Simon Green en tant que DJ, mais le producteur anglais a voulu former une vraie formation ‘Live’ à l’instar de Cinematic Orchestra. Ainsi entouré de deux violonistes, d’un guitariste, d’un clavier / fx, d’un saxo (génial Ben Cooke) et d’un batteur (le doué Jack Baker), Simon faisant lui même la basse, il ne manquait plus que LA voix. Exit Bajka (la voix sur la version studio de l’album ‘Days To Come’) et c’est Kathrin Deboer, transfuge de Belleruche, qui nous scotche en s’accaparant parfaitement le répertoire de Bonobo avec un timbre rauque égal a Alice Russell ou… Bajka ! 12 titres parmi les grands standards du groupe issus de ses 3 albums dont ‘Flutter, ‘Ketto’, ‘Nightlite’, ‘Walking In The Sky’, ‘Noctuary’ ou le splendide ‘Dismantling Frank’ que l’on retrouve uniquement sur la face B du maxi ‘Terrapin’ ou la compile Future Sound Of Jazz vol.7 de chez Compost ! Plus d’1 heure de concert très bien filmé au KoKo (équivalant du Bataclan ou de l’Alhambra parisien !) et un son parfaitement maîtrisé !

Bonobo ‘Between The Lines – Rmx’ (Ninja Tune 223 / Pias)

bonobo.jpg Parallèlement au DVD de Live At Koko, Bonobo sort ce 10” de remixes judicieusement choisis par Simon Green. Le titre ‘Between The Lines’ interprété par Bajka est reconstruit par Nostalgia 77 dans une veine jazz bien swing propre à cette formation de chez Tru Thoughts. En face B ‘Recurring’ est remixé par Mice Parade. Un épopée quasi prog rock entre Archive et M83. Beau, planant et surprenant !

Barney

De sa Normandie natale, Barney taquine les platines depuis une quinzaine d’années. Il a pris de plein fouet l’avènement de la techno et de la house dès la fin des 80’s. Influencé par tous les grands protagonistes du genre (Derrick May, Kevin Saunderson, UR, MAW...), il se prend un claque à l’écoute de Radio Nova à la grande époque des Novamix ! Il jubile sur les sons de Laurent Garnier, Loïc Dury, Gilb’r, Dimitri From Paris, Dee Nasty, Lord Zelko, Volta... Mais c’est Gilles Peterson et son ‘Worldwide’ qui va faire effet de détonateur sur le DJ normand dans la façon de penser ses sets, façon ‘selecter’. Pouvoir mixer de la deep-house avec un classique rare-groove, de la drum&bass ou enchaîner sur du jazz abstrait... Liberté d’action, mais aussi le besoin de faire découvrir tous ces sons. Côtoyant les producteurs Wax Tailor et Laurent Collat (de Vernon comme Barney), il continu d’engranger du vinyles... Après avoir chroniqués des disques pour Only for DJs pendant 10 ans et diverses ’résidences’ de DJ Selector sur Evreux ou Vernon, Barney est aujourd’hui résident au Shari-Vari (Bar-Concert situé à Rouen) pour les session ELECTRO LIBRE. Une déclinaison est en préparation au Point-Bar de Vernon.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!