Necro : Death Rap

Necro est un mc producteur hyperactif. Boss du label Psycho+Logical Records, on lui doit les premiers solos de chaque membre de Non Phixion et une flopée de projets divers. Ayant commencé la musique au sein d’un groupe de death metal avec son frère Ill Bill, c’est au milieu des 90’s qu’il décide d’épouser une carrière de rappeur. Comme pour garder une cohérence dans son parcours, Necrophiliac se déclare inventeur du Death Rap, un dérivé de hip hop New Yorkais qui aurait trempé dans le gore, les drogues et le porno trash. Et c’est bien dans cet esprit qu’il nous délivre ce cinquième album, toujours aussi singulier dans le choix des samples et le flow finement aiguisé. Et si notre cher Ron Braunstein a quelques fois céder à la facilité, ce nouvel opus se place comme un de ses meilleurs, juste derrière « I Need Drugs » et « Gory Days ». Pour cela, les titres ‘Technician of Execution’, ‘As Deadly As Can Be’, ‘Forensic Pathology’ ou ‘Portait of a Death Rapper’ en sont de parfaits ambassadeurs. Êtes-vous prêts pour le « Death Rap » ?

Sebb

Premier émoi musical pour Sebb devant un mange disque avec les 45T ‘Radioactivity’ de Kraftwerk et ‘Pop Corn’ de Hot Butter. Le classique, Bob Marley ou Radio Nova ont également bercés son enfance jusqu’à la découverte du hip hop via Public Enemy ‘Fear Of A Black Planet’, LL Cool J ‘Walking With A Panther’, les k7 des fameux Deenastyle, l’émission mythique Rapline, etc… Culture urbaine majeure dans les 90’s, celle-ci semble être celle qui lui convient, au point de tenter la rime puis la danse très sommairement. C’est en 1996, âge d’or du rap, que Sebastien assimile le fonctionnement de cette musique qui puise ses larges sources dans un carrefour des cultures où se croisent jazz, soul, funk, électro ou bandes originales de film.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!