Rockin Squat : Too Hot for TV

Rares sont les pionniers du rap français qui ont su traverser les époques. Alors qu’à la fin des 90’s, on les voyait tous décliner un par un, Assassin était seul à garder la tête hors de l’eau. Pour ça, le groupe avait sa formule secrète. Une direction artistique sans concession, un contenu dans les propos et un contenant en phase avec son époque. Chacun connaît la suite. Le split d’Assassin, les rééditions, les mixtapes, les escapades brésiliennes, le premier EP sous le nom de Rockin’Squat puis le second, « Too Hot for TV ». C’est d’ailleurs le titre d’ouverture, une occasion pour Squat de nous expliquer sa position par rapport aux medias français, écorchant au passage NTM et Ardisson. Figure ensuite ‘France à Fric’, le premier jet lancé il y a quelques mois, aussitôt boycotté. Toujours à la frontière de la dénonciation et de l’information, ‘Quand ce Sera la Guerre’ et ‘Illuminazi666’ portent des propos inexistants hors de ce microsillon underground. Puis ‘Crack Game’ s’impose comme un ego-trip siglé poids lourd du hip hop. Un statut qu’on concédera amplement à l’écoute de ‘500 ans’. Et ce n’est pas John Gali, K.Ommando Toxic, Kader (Aktivist), Profecy ou autres rappeurs présents sur le chapitre 4 de ‘L’Underground s’Exprime’ qui contrediront ce fait. Terminant sur ‘Progress’ feat Agallah the Don Bishop, le petit EP « Too Hot for TV » nous prédit un grand album, « Confessions d’un Enfant du Siècle ».

Sebb

Premier émoi musical pour Sebb devant un mange disque avec les 45T ‘Radioactivity’ de Kraftwerk et ‘Pop Corn’ de Hot Butter. Le classique, Bob Marley ou Radio Nova ont également bercés son enfance jusqu’à la découverte du hip hop via Public Enemy ‘Fear Of A Black Planet’, LL Cool J ‘Walking With A Panther’, les k7 des fameux Deenastyle, l’émission mythique Rapline, etc… Culture urbaine majeure dans les 90’s, celle-ci semble être celle qui lui convient, au point de tenter la rime puis la danse très sommairement. C’est en 1996, âge d’or du rap, que Sebastien assimile le fonctionnement de cette musique qui puise ses larges sources dans un carrefour des cultures où se croisent jazz, soul, funk, électro ou bandes originales de film.

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. Lorent dit :

    Rockin Squat : Too Hot for TV
    Le Top disque de l’année !!!!
    Illuminazi, Progress, France à fric, 500 ans, Too Hot for tv…Trop de tueries sur ce disque !
    Vivement l’album “Confession d’un Enfant du Siècle” en 2008 !
    Rockin’ Squat for président !!!!!!

    • danYdan dit :

      Rockin Squat : Too Hot for TV
      Dans les vieux parrains du rap français a part peut être Iam, il n’y a pas eu un album après 1999 qui te donne envie d’aller chercher dans les archives du rap. Entre Joeystarr et sa clique de tigresses en chaleur, Mc Solaar ou le ministère amer qui est perdu je ne sais où, le rap français a l’air bien mal en point. Mais je ne parles pas de l’indépendant que je connais mal. Pour revenir a Rockin Squat il faut dire qu’il était attendu par un bon nombre de personnes. Et son retour pourrait permettre de faire définitivement table rase avec le passé.

  2. Cosmo Note dit :

    Rockin Squat : Too Hot for TV
    Merci à Squat d’être toujours là avec ce genre de musique. Sachant qu’avec un discours comme le sien, ça doit pas être facile d’exister. C’est tout simplement magique !
    Et quand je pense que sur l’album à venir il y a un duo avec le grand KRS 1 !!!!!!

    Et l’industrie du disque n’as toujours pas signé Squat mais signe les merdes de Pop Star à Star Ac ! Quel pays ! Nous méritons les politiciens que nous avons…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!