KRS One and Marley Marl : Hip Hop Lives + vidéo

New York, milieu des 80’s, KRS One et Marley Marl se mènent une guerre sainte par l’intermédiaire de leur crew respectif, le BDP et le Juice Crew.

KRS-ONE & Marley Marl “Hip Hop Lives”

krs1.jpg Vingt ans après, le mc et le producteur enterrent définitivement la hache de guerre en nous gratifiant de « Hip Hop Lives », une ode au rap qui devrait satisfaire le nouvel arrivant comme le vieux brisquard. Au menu, une cascade de morceaux imparables tels les minimalistes ‘Nothing New’, ‘I was There’, ‘Over the 30’ et ‘Victory’ ou des passages plus hardcore avec ‘kill a rapper’ et ‘Teacha’s back’. ‘Musika’ tombe comme une crise d’épilepsie sonore alors que ‘Rising to the top’ reprend une boucle jadis utilisée par Pete Rock pour ‘Tha Game’ sur « Soul Survivor ».

Le résultat en est cet album qui devrait se placer au rang de classique parce qu’au dessus des modes et des étiquettes, dans un état d’esprit fédérateur résumé par le seul titre ‘All Skool’.

Sebb

Premier émoi musical pour Sebb devant un mange disque avec les 45T ‘Radioactivity’ de Kraftwerk et ‘Pop Corn’ de Hot Butter. Le classique, Bob Marley ou Radio Nova ont également bercés son enfance jusqu’à la découverte du hip hop via Public Enemy ‘Fear Of A Black Planet’, LL Cool J ‘Walking With A Panther’, les k7 des fameux Deenastyle, l’émission mythique Rapline, etc… Culture urbaine majeure dans les 90’s, celle-ci semble être celle qui lui convient, au point de tenter la rime puis la danse très sommairement. C’est en 1996, âge d’or du rap, que Sebastien assimile le fonctionnement de cette musique qui puise ses larges sources dans un carrefour des cultures où se croisent jazz, soul, funk, électro ou bandes originales de film.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!