Brother Ali : The Undisputed Truth

Cap sur le Minnesota, précisément chez Rhymesayers Entertainment, label hyper actif dont le catalogue réserve de beaux noms tel MF Doom, Soul Postion, Felt (Murs & Slug), Micranots ou encore un certain Brother Ali qui, après la démo k7 « Rites of Passage » (réédité en cd), un premier album « Shadows on the Sun » et le « Champion EP », continue sa traversée avec « The Indisputed Truth », une vérité aux milles couleurs peintes avec l’aide du producteur Ant (Atmosphere). Ainsi sur ce tableau musical, nous retrouvons une grande dominante de soul music avec notamment ‘Letter from the Government’ ou ‘Take me Home’, une teinte de reggae sur ‘Truth Is’ et ‘Freedom ain’t Free’, des airs de blues dans ‘Uncle Sam Goddman’, un ‘Listen Up’ bien old school puis un gras ‘Watcha Got’. Dans ces reliefs que sont la vie du frère Ali, ne passeront inaperçus les excellents ‘Pedigree’ et ‘Walking Away’ alors que ‘Here’ restera le sommet de la seconde ascension de berger albinos.

Brother Ali – Take Me Home

Sebb

Premier émoi musical pour Sebb devant un mange disque avec les 45T ‘Radioactivity’ de Kraftwerk et ‘Pop Corn’ de Hot Butter. Le classique, Bob Marley ou Radio Nova ont également bercés son enfance jusqu’à la découverte du hip hop via Public Enemy ‘Fear Of A Black Planet’, LL Cool J ‘Walking With A Panther’, les k7 des fameux Deenastyle, l’émission mythique Rapline, etc… Culture urbaine majeure dans les 90’s, celle-ci semble être celle qui lui convient, au point de tenter la rime puis la danse très sommairement. C’est en 1996, âge d’or du rap, que Sebastien assimile le fonctionnement de cette musique qui puise ses larges sources dans un carrefour des cultures où se croisent jazz, soul, funk, électro ou bandes originales de film.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!