DJ Alibi : One Day

Si le Canada exporte parfaitement ses chanteuses à forte voix, le pays sait aussi accueillir les compositeurs à fort talent. Mikhail Galkin est de ceux là Musicien à Moscou, il passe des cordes aux pads une fois les pieds posés sur Toronto. Mais c’est aux USA que les sons du Russe interpelleront Thes One (People Under The Stairs) avec, à la clef, une signature chez Tres Records pour un premier album, « One Day ». A dominance instrumentale, révélant une inébranlable musicalité, on a parfois l’impression d’un tour de magie qui réunirait quelques musiciens des 60’s, 70’s et le contemporain DJ Alibi. Ceux-là revisiteraient alors une soul pré-funk, époque ‘‘blacksploitation’’, sur ‘Tenth Round’ ; détourneraient vers le jazzy ‘When the Lights Get Low’, délivreraient une parfaite synthèse entre bossa nova et hip hop avec le titre ‘One Day’, puis aborderaient d’autres genres via les biens nommées ‘Eglinton West Blues’ et ‘Samba Internacional’ avant de s’éclipser. Apparaissent ensuite quelques breakbeats offensifs, de ‘React !’ à “Guns of Kabul”, ainsi que les mc’s Insight, Giant Panda, Bamboombox ou Theo3, jeune coureur ‘For The Record’. Avec le lp « One Day », DJ Alibi signe d’une main de maestro un sans faute, s’imposant au passage comme le renouveau du beatmaking. A écouter d’urgence.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!