Paradox, un nouvel album en mode isolationniste

Oyé oyé amateurs de drum & bass breaké, le grand maître du genre, j’ai nommé Paradox, est de retour.

Alaska & Paradox “Isolationist LP” teaser

paradox.jpg En l’an 2000, Dev Pandya alias Paradox sortait son premier album (« musician is an outsider ») mélange de drum & bass, breakbeats et rythmes syncopées qui fait maintenant figure des disque précurseur en matière de chopped drum & bass. Aujourd’hui et après de multiples maxis sortis sous différents alias (Alaska, Paradox) pour des illustres labels comme Reinforced, Renegade Hardware et Good Looking, l’auteur des mémorables « shinjuku », « furtive drummers » ou encore « a certain sound » nous revient avec “Isolationist“, un 5ème opus d’obédience deep qui oscille entre ambient, jungle drum & bass et nu breaks.

Le meilleur de cet inconditionnel du Liverpool football club se fait notamment ressentir sur les passages break beat (“kilaun drift” “abysm”) deep ambient drum & bass (“heart of space” et “Etherous) ou plus dark&rollin comme sur “Odium”.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!