Prime Numbers : les mathématiciens de la deep anglaise !

Après le gros buzz de la fin 2009 avec l’album de Linkwood ‘Systems’ et son savant mélange de deep, boogie et disco, les matheux de Prime Numbers (affilié a Fat City) sortent a nouveau l’artillerie lourde avec le nouvel opus de Trus’Me intitulé ‘In The Red’ (FC Lp 017. Deep house très fat !!! Du funk ‘princier’ sur ‘Sucker For A Pretty Face’ avec la voix de Paul Randolph. Linkwood joue des congas sur le floor filler jazzy ‘Need A Job’ auréolé de la trompette de Colin Steele. Le moodymannesque ‘In The Red’ avec Pirahnahead ou le bien nommé ‘Sweet Mother’… tout est prétexte au dancefloor de qualité. Trus’Me, Linkwood & Fudge Fingas sont bel et bien le renouveau de la house music anglaise. Elle sonne ‘black’, soul (Amp Fiddler fait aussi parti du projet) et funky à l’instar du titre qui conclut l’album ‘Ball Me Out’ entre Metro Area et Herbie Hancock !!! Tout est dit !

Mr Scruff & Kaidi Tatham – Fresh Noodles

kaidi-tatham.jpg Du gros son toujours avec le maxi Prime Numbers 11 (PN 011/Fat City). La rencontre entre Mr Scruff et Kaidi Tatham sur ‘Fresh Noodles’ est irrésistible… et je n’exagère rien ! Une ligne de basse redoutable, un pied rondellé a 109 bpm agrémenté d’un orgue et d’une flûte. C’est efficace ! Motor City Drum Ensemble signe avec ‘Got It’ une deep house de bonne facture et finalement Andres avec ‘Jack City’ pimente son track de manière fonky. Ca claque dans les oreilles et le dancefloor ondule sous les basses chargées ! Waourrff, faites péter les watts les gars ;o)

Barney

De sa Normandie natale, Barney taquine les platines depuis une quinzaine d’années. Il a pris de plein fouet l’avènement de la techno et de la house dès la fin des 80’s. Influencé par tous les grands protagonistes du genre (Derrick May, Kevin Saunderson, UR, MAW...), il se prend un claque à l’écoute de Radio Nova à la grande époque des Novamix ! Il jubile sur les sons de Laurent Garnier, Loïc Dury, Gilb’r, Dimitri From Paris, Dee Nasty, Lord Zelko, Volta... Mais c’est Gilles Peterson et son ‘Worldwide’ qui va faire effet de détonateur sur le DJ normand dans la façon de penser ses sets, façon ‘selecter’. Pouvoir mixer de la deep-house avec un classique rare-groove, de la drum&bass ou enchaîner sur du jazz abstrait... Liberté d’action, mais aussi le besoin de faire découvrir tous ces sons. Côtoyant les producteurs Wax Tailor et Laurent Collat (de Vernon comme Barney), il continu d’engranger du vinyles... Après avoir chroniqués des disques pour Only for DJs pendant 10 ans et diverses ’résidences’ de DJ Selector sur Evreux ou Vernon, Barney est aujourd’hui résident au Shari-Vari (Bar-Concert situé à Rouen) pour les session ELECTRO LIBRE. Une déclinaison est en préparation au Point-Bar de Vernon.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!