J Dilla : Jay Stay Paid + vidéo

Encore un hommage à Dilla me direz-vous et vous avez probablement raison. Comme pour tout artiste récemment décédé, l’exploitation du filon Jay Dee a été à peu près scandaleuse. Tous les labels ou artistes (et ils sont nombreux) avec lesquels le beatmaker de Detroit a collaboré se sont permis de faire une petite release. Il y a du bon (“The Shining”) et du moins bon (“Jay Deelicious”). Fort heureusement, ce nouveau projet se classe dans la première catégorie.

J Dilla – See That Boy Fly (feat. Illa J & Cue D)

prerehersalday189.jpg En effet, derrière ce packaging majestueux se cache une nouvelle collection de beats en tous genres. Agrée par Ma Dukes (la maman du défunt), cette sélection a été établie par Pete Rock (le maitre ayant été dépassé par l’élève). La particularité de cette sortie étant dans sa combinaison d’instrumentaux et de morceaux vocaux. En effet, les projets à la Donuts concernent avant tout une communauté de fans, laissant sur la touche les autres.

Ici, ces fameux Dilla Beats sont bien présents et ils sont triés sur le volets: “Lazer Gunne Funke”, “Expensive Whip” ou encore “Milk Money” sont là pour nous en mettre plein la face, sans problème. On retrouve toujours cette patte inimitable du grand producteur, faite de samples soul triturés et de drums bizarres, très travaillés et envoutants. Il est aussi assez impressionnant de constater que trois ans après la mort de Dilla, une certaine de quantité de matériel de bonne qualité reste à déterrer.

Pour le reste, eh bien, c’est une compilation de morceaux où l’on retrouve les artistes proches de Dilla. MF Doom calme tout le monde sur “Fire Wood Drumstix”, Blu étale son flow élastique sur l’étrange “Smoke” ou encore le frangin Illa J nous fait profiter de son feeling Soul sur l’aérien “See That Boy”. Le reste n’est rien que du très connu, on retrouve Black Thought, Frank Nitty ou encore Phat Kat entre autres.

Si cet énième projet ne nous fera pas découvrir une nouvelle facette du génie de Dilla, il nous permet de passer un excellent moment dans l’univers de ce beatmaker hors norme. “Jay Stay Paid” fait partie de ces sorties posthumes hautement recommandables. La sélection de Pete Rock est sérieuse, elle mérite un achat.

Soul Brotha

Etudiant marseillais de 21 ans, féru de Hip Hop (français d’abord puis américain) depuis ses 12 ans. Il découvrit véritablement la force et la créativité de cette musique lors de l’écoute de "Black On Both Sides" de Mos Def. Depuis, il a élargi ses gouts, s’ouvrant à la Soul, au Jazz ou au Rock mais aussi au Broken Beat ainsi qu’au Future Jazz. Parmi ses artistes et groupes favoris, on trouve Pete Rock, A Tribe Called Quest, Miles Davis, 4Hero, Incognito, Roy Ayers, Micatone ou encore DJ Spinna... Aujourd’hui, il chronique disques et concerts pour tenter de faire connaitre ce qui mérite de l’être dans le petit monde de la Musique.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!