MF Grimm : The Hunt For The Gingerbread Man

Alors destiné au succès, ce sont onze balles dans le dos qui vont changer le destin du Grimm Reaper en un parcours chaotique, entre fausses illusions et vraies luttes, voir le comic book Sentences : The Life of MF Grimm. Celui-ci reste pourtant animé d’idées lumineuses, développant son label Day By Day autour de concepts atypiques, tel « The Hunt for the Gingerbread Man » où il incarne un célèbre personnage de contes Anglais. Et c’est sous les traits d’un American gangster que nous apparaît le fictif bonhomme en pain d’épices, arme en main dans les rues d’un New York corrompu, sur une bande son hip hop dont ‘Head in the Clouds’, ‘My House’, ‘Fame’ ou ‘See No Evil’ sont les pulsations. Si sur le précédent opus « American Hunger », Grimm avait eu, malgré tout, énormément de mal à rebondir sans l’aide de son ex-associé MF Doom, le voici qui s’affranchit aujourd’hui.

Sebb

Premier émoi musical pour Sebb devant un mange disque avec les 45T ‘Radioactivity’ de Kraftwerk et ‘Pop Corn’ de Hot Butter. Le classique, Bob Marley ou Radio Nova ont également bercés son enfance jusqu’à la découverte du hip hop via Public Enemy ‘Fear Of A Black Planet’, LL Cool J ‘Walking With A Panther’, les k7 des fameux Deenastyle, l’émission mythique Rapline, etc… Culture urbaine majeure dans les 90’s, celle-ci semble être celle qui lui convient, au point de tenter la rime puis la danse très sommairement. C’est en 1996, âge d’or du rap, que Sebastien assimile le fonctionnement de cette musique qui puise ses larges sources dans un carrefour des cultures où se croisent jazz, soul, funk, électro ou bandes originales de film.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!