Catégorie : Tribune libre

photo15.jpg

Steppah Huntah invite Marya Valetta

Marya Valetta est une chanteuse Jazz/Soul Slovaque originaire de Bratislava qui vit à Strasbourg. Sur son lien « My Space », on peut entendre sa voix sur des ambiances Groove/Jazz-Rock avec une touche de rythmes Brésiliens qui fait penser à «Return To Forever», groupe de Chick Coréa (claviers), Airto Moreira (percussions) et Flora Purim (chant) en 1972. Depuis son arrivée à Strasbourg, elle a collaboré, dans un contexte « nu-jazz », au second album du groupe Nu Tropic et à la compilation «Tokyo House Lovers ». Sa rencontre avec le groupe Steppah Huntah (dans sa forme électro : la russe...

image12-2.jpg

Les Badass Funkstarz lancent leur label “Badass 45”

Depuis plus de dix ans, les Badass ‘Funkstarz font groover les soirées de Strasbourg. Ce collectif sound-system de DJs, à l’origine composé de Sir Jarvis, également saxophoniste à l’occasion et DJ Shann, parfois au fender rhodes, rejoints depuis près d’un an par G-Phil, a une culture Funk /Soul/Afro Beat et Brazil et Boogaloo rare, qu’ils modernisent par des rythmes plus contemporains, empruntés au Break’N Beat anglais ou à la Drum’N’Bass, en les passant aussi parfois sous leur forme d’origine. Le nom de leurs mixtapes vous mettra dans l’ambiance : « Everybody Likes James Brown », « Hellboy Funk » et...

image3-7.jpg

1000 Names, Duo Electro-Hip Hop Bulgare

1000 Names est un duo de DJ bulgares Electro-Hip Hop composé de «Casino Basters », batteur de funk et de jazz à la base et de «99 Mistakes». Le set commence par des cuivres Swing annoncés par une voix de DJ radio américain des années 50s, bientôt saucissonnés par des beats. Puis court intermède vocal Calypso “Rhum With Coca-Cola” (Harry Bellafonte ?). Des bouts de Funk, de Soul, de voix Wave ou Pop, même les thèmes sont triturés, passés à la moulinette des Beats Electro. Les samples se chevauchent en s’échangeant leurs ambiance par delà les époques et la géographie,...

image4-5.jpg

Steppah Huntah et Jimi Ténor Live

suite de l’article “Hocus Pocus : Accoustic Hip Hop Quintet – à l’Ososphere 2007 (partie 1)” Steppah Huntah Plus tard dans la soirée, le groupe de Hip Hop local “Steppah Huntah” se présentait lui aussi dans sa formation Live pour un set hélas trop court entre une heure trente et deux heures trente du matin. Il est né de la rencontre de la pianiste de Jazz russe Oless T (claviers divers et à la voix) et de Steven J, à la fois contrebassiste dans des groupes de Jazz Manouche de la région (l’ensemble d’ Engé Hemstetter, notamment) et DJ Funk,...

image9-3.jpg

Hocus Pocus : Accoustic Hip Hop Quintet Live

La meilleure surprise de ce Vendredi 28 septembre 2007, premier soir du festival de l’Ososphère à La Laiterie de Strasbourg, plus voué aux musiques électroniques, mais dont la programmation cache quelques groupes live originaux, fut le groupe Hip Hop Nantais “Hocus Pocus“, servi par un VRAI groupe de scène, ce qui est aussi rare en France qu’ Outre-Atlantique (exception remarquable des années 90s, un peu oubliée, les “Smokin’ Suckaz With Logic” dont on a plus entendu parler depuis, servis par une section rythmique basse batterie live), “Accoustic Hip Hop Quintet” comme l’annonçait l’un de leur premier EP, rompu aux subtilités...

image9-2.jpg

Les bonnes vibes de Roy Ayers en concert a la salamandre

Roy Ayers est né à Los Angeles le 10 septembre 1940. A cinq ans, il assiste à un concert du vibraphoniste Lionel Hampton qui lui offre une paire de mailloches. Mais ce ne sera qu’à 17 ans qu’il commencera vraiment à l’instrument. Egalement influencé par le vibraphoniste bop Milt Jackson ou Cal Tjader, il est voisin et contemporain du vibraphoniste Bobby Hutcherson. Dès 1958, il joue avec Phineas Newborn JR , Teddy Edwards ou Leroy Vinnegar, puis, en 1963, il forme un quartette avec Hampton Hawes, est engagé par Gérald et Jack Wilson, puis en 1966 par Reggie Workman (...

Clara_Album.jpg

Sweetieyep et Clara Hill Live Pour Une Berlin Soul Explosion au festival Contre Temps 2007

Le Jeudi 7 septembre, dans une soirée “Berlin Soul Explosion” le Festival Electrogroove Contretemps invitait la DJ Sweetieyep, “note féminine de la Radio Right On FM à Metz et sur le web“, pour une sélection Soul Funk Hip Hop en introduction à la chanteuse nu soul allemande Clara Hill. Cet étrange surnom viendrait, d’après l’intéressée, du fait qu’elle est plutôt gentille et douce (sweetie) mais qu’il ne faut pas l’embêter, et qu’au téléphone, elle préfère répondre “yep!” plutôt qu’”allô”. Suivit la chanteuse nu soul allemande de Berlin Clara Hill et son groupe, qui a sorti en 2006 son second album...

image1-4.jpg

Angelika Niescier et le Trio Grande pour Jazz D’Or à Pôle Sud

Le 11 novembre, après avoir commencé avec “L’oeil de L’éléphant” (Michel Portal, Louis Sclavis, Henri Texier et Jean-Pierre Drouet improvisant sur des photos d’Afrique de Guy Le Querrec) et une carte blanche à Joëlle Léandre, le Festival JazzD’Or recevait, en matinée et à Pôle Sud un double plateau germano-français: Angelika Niescier, jeune saxophoniste prodige allemande de Berlin et le “Trio Grande” franco-belge (laurent Dehors: clarinettes et saxophones, guimbarde et cornemuse, Michel Massot: trombone et Michel Debrulle: batterie) invitant le jeune prodige du piano anglais Matthew Bourne. La jeune saxophoniste berlinoise Angelika Niescier, née en Pologne, après un premier opus «...

image1-3.jpg

Sound (vocal) Clash! Broken (scat) Beat (conga) Boogie

Le “Broken Beat” est, dans les musiques électroniques, à la fois celle faisant le plus de place à des insertions funk ou Soul, réactualisées par des beats et syncopes futuristes, mais peut aussi intégrer des muisiciens(nes) en live, comme le prouva cette soirée du Samedi 2 juin (2007) à la Grotte, récemment redécorée (en fait “retournée en quinconce”, l’espace “café” avec tables et chaises, prenant la place de l’espace scène côté bar et rue où l’on peut assister aux concerts debout, l’espace scène, séparé par un rideau, prenant sa place mais en quinconce, puisque les coulisses et la scène donnent...

image5-2.jpg

Le saxophoniste de free jazz noir américain Archie Shepp a eu 70 ans le 24 mai dernier

Né le 24 mai 1937 à Fort Lauderdale, le saxophoniste américain Archie Shepp a eu 70 ans le 24 mai dernier. Il grandit à Philadelphie à partir de 1944. Son père joue du banjo dans le style New Orleans et swing en usage dans l’orchestre de Fletcher Henderson, le premier big band noir de l’histoire du jazz. Archie Shepp écoute le jazz à la radio, mais celle-ci ne passe que les saxophonistes blancs comme Stan Getz. En 1954, il va voir jouer Charlie Parker qu’il aperçoit dans la rue avant le concert: une coupe “afro” avant la mode, un costume...

cuba7.jpg

Du Son’ à la Salsa: grandeur et décadence de la Musique Cubaine

Sans aucun doute, le Son’ est l’ancêtre de la Salsa. Cette musique rurale de l’Oriente avait été ramenée à l’origine par les soldats cubains ou américains des guerres du Mexique. Le premier Son’ aurait été celui de la “Ma Théodora”. Les instruments traditionnels du son’ sont: la guitare ou le tres (à trois cordes doubles métalliques), la botija (cruche évidée dans laquelle on souffle pour les basses), la marimbula (piano à pouces africain hérité du sanza, bientôt remplacée par la contrebasse ou la basse en terre- corde attachée au sol et à une branche pour le jeu en plein air),...

Réflexions sur les musiques électroniques

Réflexions sur les musiques électroniques

J’ai évolué sur la question ces derniers temps en partant de loin. Avant de voir DJ Olive et Jeff Lieb un soir à l’Elastic un soir, je n’étais très sincèrement pas loin de penser que la musique électronique était L’ENNEMIE dans ma lutte pour les musiques vivantes, les ayant remplacé dans l’esprit du public en leur volant leurs moyens publicitaires et promotionnels. Pour moi il y a deux aspects très différents du Deejaying à ne pas confondre: d’une part, mettre des morceaux de musique soit à la demande du public soit dans un certain style, soit selon son envie pour...

Quel avenir pour les djs a l’ère électronique ?

Les DJ pourraient être, s’ils le voulaient et sortaient du seul idiome Tek Hardcore Boum Boum auquel ils se sont longtemps limités, et acceptent de se cultiver (plus qu’un musicien live, qui ne peut pas QUE copier, au risque de perdre toute individualité et donc tout intérêt) dans leur musique de prédilection, ils pourraient devenir les mémoires de la musique passée dans le présent pour le futur, comme les rebelles qui lisent des livres interdits dans “Farenheit 451” de Ray Bradbury pour qu’ils vivent en eux, aujourd’hui musicalement contre la mondialisation, le formatage qui voudrait que partout on ait les...

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!