Encore un Bonobo mais pas des moindres : “Black Sands”

Le producteur, arrangeur, DJ et multi instrumentiste Simon Green livre son quatrième album sous son pseudo simiesque BONOBO.

Nous sommes nombreux a suivre le jeune anglais depuis ces débuts il y a une dizaine d’années avec ‘Animal Magic’ chez Tru Thoughts. Depuis Bonobo a rejoint l’écurie Ninja Tune pour en devenir la valeur sûre (en matière de ventes notamment !).

Bonobo – Eyesdown (Official Video)

(…) il suffit de voir sur scène comment Green et ses comparses reconstruisent, agrémentent, réinventent les morceaux (…)

bonobo-1.jpg Le son de Bonobo est évolutif, se nourrissant des inspirations de son géniteur. Le jazz bien sûr, il suffit de voir sur scène comment Green et ses comparses reconstruisent, agrémentent, réinventent les morceaux (je vous conseille le somptueux ‘Live At Koko’ sorti l’an dernier)… Le son de Bonobo est aussi imprégné de soul, Green depuis son 3ème opus s’est toujours accompagné de grandes voix de genre comme Bajka ou Katryn DeBoer ! Pour ‘Black Sands c’est Andreya Triana qui est invitée. Les programmations électroniques bien dosées rythment le tout. Ainsi ‘Eyesdown’, ‘The Keeper’ ou ‘Wonder When’ sont adaptés pour un dancefloor exigeant en qualité. Et comme a l’accoutumée, des maxis sont en bacs avec multiples remixes alliant dubstep ou drum’n’bass. Chacun trouvera un Bonobo adapté à son style !

Ainsi, la musique de Bonobo vous transporte par sa rythmique, ses arrangements riches et classieux. Mélancolique parfois, authentique assurément ! On ne peut être insensible à ce nouvel album. ‘Black Sands’ est en bac le 5 avril.

Barney

De sa Normandie natale, Barney taquine les platines depuis une quinzaine d’années. Il a pris de plein fouet l’avènement de la techno et de la house dès la fin des 80’s. Influencé par tous les grands protagonistes du genre (Derrick May, Kevin Saunderson, UR, MAW...), il se prend un claque à l’écoute de Radio Nova à la grande époque des Novamix ! Il jubile sur les sons de Laurent Garnier, Loïc Dury, Gilb’r, Dimitri From Paris, Dee Nasty, Lord Zelko, Volta... Mais c’est Gilles Peterson et son ‘Worldwide’ qui va faire effet de détonateur sur le DJ normand dans la façon de penser ses sets, façon ‘selecter’. Pouvoir mixer de la deep-house avec un classique rare-groove, de la drum&bass ou enchaîner sur du jazz abstrait... Liberté d’action, mais aussi le besoin de faire découvrir tous ces sons. Côtoyant les producteurs Wax Tailor et Laurent Collat (de Vernon comme Barney), il continu d’engranger du vinyles... Après avoir chroniqués des disques pour Only for DJs pendant 10 ans et diverses ’résidences’ de DJ Selector sur Evreux ou Vernon, Barney est aujourd’hui résident au Shari-Vari (Bar-Concert situé à Rouen) pour les session ELECTRO LIBRE. Une déclinaison est en préparation au Point-Bar de Vernon.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!