Leon feat. Corrina Joseph : I Follow You

rebirth.jpg Deep house made in Italy ! Le label Rebirth situé a Brescia n’en finit pas de nous livre des petites gâteries deep depuis NuFrequency (la bombe ‘Go That Deep’ avec Shara Nelson remixé par Charles Webster fut l’un de mes favoris 2008).

Ma bombe deep de cette rentrée !

Aujourd’hui c’est le projet de Ruggero Di Gianvitto aka Leon de faire mouche. Qui plus est il demande a une voix d’exception dans le milieu électronique a savoir Corrina Joseph, ex-Basment Jaxx, d’écrire et d’interpréter ‘I Follow You’. Le résultat, deux mixes signés Danton Eeprom d’excellentes factures mais celui qui me renverse et me fout sur le c-l… c’est l’italien Pitto. Sa relecture est d’une deepness minimaliste auquel s’accroche un saxo somptueux et surtout un travail sur la voix de Coorina vraiment d’exception. C’est simple on a la réelle impression qu’elle est là sur notre danceflloor ou dans notre salon, un sensation de ‘live’ vraiment réussi. Ma bombe deep de cette rentrée !

Leon feat Corrina Joseph – I follow you

Nufrequency.jpg A noter qu’il n’est pas nouveau que les italiens fassent appels aux ‘divas’ anglo saxonnes pour un featuring ! Déjà en 1980, le plus Chic des groupes italiens Change fit appel a Jocelyn Shaw (A Lover’s Holiday) en pleine période disco. Puis vint la house spaghetti avec Blackbox dont le ‘Ride On Time’ plagiait directement Loleatta Holloway (Love Sensation en 1979) et c’est une autre black a fort gabarit qui donna sa voix sur le reste de l’album, Martha Washington dites Martha Wash, ex Weathers Girls (It’s Raining Men en 1984), ce qui soit dit en passant relança sa carrière et fut sollicitée durant les 90’s par David Morales notamment. Autre diva funk, Jocelyn Brown (Somebody’s Else Guy en 1982) repris du poil de la bête au sein des ritals Jestofunk avant que les Masters At Work l’invite sur leur projet de Nuyorican Soul. Et donc le label italien Rebirth avec ses artistes Nufrequency et Leon semble renouveler l’expérience avec brio.

Barney

De sa Normandie natale, Barney taquine les platines depuis une quinzaine d’années. Il a pris de plein fouet l’avènement de la techno et de la house dès la fin des 80’s. Influencé par tous les grands protagonistes du genre (Derrick May, Kevin Saunderson, UR, MAW...), il se prend un claque à l’écoute de Radio Nova à la grande époque des Novamix ! Il jubile sur les sons de Laurent Garnier, Loïc Dury, Gilb’r, Dimitri From Paris, Dee Nasty, Lord Zelko, Volta... Mais c’est Gilles Peterson et son ‘Worldwide’ qui va faire effet de détonateur sur le DJ normand dans la façon de penser ses sets, façon ‘selecter’. Pouvoir mixer de la deep-house avec un classique rare-groove, de la drum&bass ou enchaîner sur du jazz abstrait... Liberté d’action, mais aussi le besoin de faire découvrir tous ces sons. Côtoyant les producteurs Wax Tailor et Laurent Collat (de Vernon comme Barney), il continu d’engranger du vinyles... Après avoir chroniqués des disques pour Only for DJs pendant 10 ans et diverses ’résidences’ de DJ Selector sur Evreux ou Vernon, Barney est aujourd’hui résident au Shari-Vari (Bar-Concert situé à Rouen) pour les session ELECTRO LIBRE. Une déclinaison est en préparation au Point-Bar de Vernon.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!