ARTE Tracks : La vidéo complète de “Backstage – Broken beat” de Septembre 2004

Après la Jungle et le two-step, un nouveau son electro black venu de l’ouest de Londres fait son entrée sur les dancefloors: le Broken Beat.

Fou furieux de sons électroniques black depuis qu’il a 15 ans, danYdan a découvert le Broken Beat en 2000 grâce à une compilation anglaise. Depuis, ce DJ a amassé dans son appartement plus de 800 vinyls. Pour ce fan de mangas et du Japon, l’important c’est de tisser sa toile tout en restant zen. danYdan a lancé en 2002 “Timeless Inspiration“, sa propre web radio sur le net. On peut y télécharger des mixes réalisés par des DJs Français, Japonais ou Lithuaniens. Les labels de Broken Beat n’étant quasiment pas diffusés dans les magasins de disques traditionnels, il a bien fallu trouver une solution.

Vidéo complète – format HD

Pionniers de la jungle londonienne, les 4Hero inventent en 99 un nouveau son qui plonge ses racines dans le jazz-funk des seventies, l’afrobeat et la techno de Detroit. Leur set-culte est une fusion ultime entre toutes les musiques qui groovent. Pour pimenter la sauce, Dego, fondateur de ce duo de DJ producteurs décide de casser le rythme. Avec une quinzaine de producteurs comme Alex Attias ou Seiji, en 2000, toute une scène est lancée et embrase l’Ouest de Londres.

Sur le continent, l’Allemagne est la première à avoir été gagnée par la fièvre du broken beat. Par ricochet, Strasbourg en est devenue la capitale française. Depuis 2003, ce courant underground déploie son rythme bancal et ses basses chaleureuses dans les petits clubs de la ville. Depuis 4 ans, entre nu-jazz et sons brésiliens, les expérimentations musicales du duo Nu Tropic passent par le Broken Beat. Dans le studio, Luc est aux machines et dans les clubs, il mixe. Jazzamar est à la flûte traversière. Pas de Broken Beat sans instruments traditionnels. En 2 ans, Nu Tropic a sorti 4 maxis. Les vinyls se sont écoulés à 4000 exemplaires. La moitié est partie au Japon. C’est d’ailleurs sur un label nippon que sortira leur premier album en 2005.

En France, le broken beat reste une histoire d’initiés. Leur QG c’est Soultronik, un magasin qui vend à 90% du vinyl black electro dans le centre ville de Strasbourg mais aussi sur le net. Fondé en 98 par les activistes No Stress et Stef, Soultronik poursuit son combat en lançant cette année son propre label.

Soutenus par Soultronik le duo Steppah Huntah est aux avants postes du Broken Beat. Les Steppah Huntah “chasseur de pas” en Jamaïcain se sont rencontrés en 2001 au conservatoire de musique. Olissia, 31 ans joue du piano depuis qu’elle a 4 ans. Steven-Joyce, contrebassiste de formation, est instructeur de musique assistée par ordinateur. Le label culte munichois Compost Record a plongé et sorti leur maxi.

Liens

danYdan

Activiste chevronné, danYdan est le fondateur du webzine Drum-bass et de la podcast Timeless Inspiration qui diffusent à grand renfort de vinyles des sons allant du broken beat au future jazz en passant par la drum & bass.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!