Catégorie : Hip Hop

Ill_Bill1.jpg

Ill Bill : Black Metal + vidéo

Alors qu’on attend l’album d’Ill Bill, celui-ci débarque avec son crew La Coka Nostra pour une nouvelle mixtape aux allures de massacre annoncé, « Black Metal ». ILL BILL – « My Uncle » Official Video Se succèdent des titres puissants comme ‘Black Metal’, ‘Ten Wheel drive’, ‘Apocalypse Now’, ‘Broken Pieces’, ‘Darkness Deepens’ ou ‘I’m From Brooklyn’ sur un tracklisting énergique qui révèle aussi quelques surprises dans les feats. Ainsi, le prophète Jeru the Damaja prend la parole par deux fois, Styles P (D-Block) et Killah Priest se frottent aux guitares électriques tandis que Non Phixion revit à deux quarts grâce à...

AesopRock1.jpg

Aesop Rock – None Shall Pass

En ce jour de rentrée, Def Jux est le premier à ouvrir les portes. Misant sur ses valeurs sures, le label nous envoie Aesop Rock pour une leçon nommée « None Shall Pass ». Sur ce cinquième chapitre, le géant New Yorkais est entouré de Rob Sonic, El-P et de son habituel complice Blockhead. La formule d’Aesop reste toujours la même dans les thèmes abordés comme dans la façon de les confesser, avec un phrasé longiligne qui le caractérise depuis ses débuts. Des machines de musique guerrière toujours aussi prédominantes, assaisonnées de quelques instruments criards qui traversent l’oreille ici et...

MrJ-Medeiros2.jpg

Mr J.Medeiros : Of Gods and Girls

Selon la légende, Août est un mois de pénurie. Mais cela était sans compter sur le fournisseur Rawkus. Le voici inondant le marché avec « Of Gods & Girls » de Mr J.Medeiros, un premier solo qui dégage des odeurs de Jazz, de soul et se destine aux ghettoblaster les plus hip hop du coin. Epaulé par Joe Beats, Illmind ou Ohmega Watts aux prods, par Pigeon John ou le Strange Fruit au mic, le punk de The Procussions n’oublie pas la familia, laissant Stro the 89th Key s’exprimer aux manettes puis Res assurer un feat malgré sa récente retraite...

TheoryHazit1.jpg

Theory Hazit : Extra Credit

Nourrit de funk et de hip hop des la petite enfance, gangster repentit, beat boxer à ses premières heures puis rappeur-producteur au sein des Scribbling Idiots, Theory Hazit livre une synthèse de son parcours avec un premier album solo. « Extra Credit » se réfléchit depuis trois années et c’est sous l’impulsion de son pote Braille que le projet se concrétise en 2007, s’offrant, au passage, le luxe de réveiller le label mythique Superrappin. Et la nostalgie ne s’arrête pas ici. Le mc de l’Ohio conçoit le rap comme il se faisait à l’époque du fameux âge d’or, cela transpirant...

wiley1.jpg

Wiley : Playtime Is Over

Le hip hop Anglais à une réelle identité, construite sur ses propres racines et dans la continuité de son histoire. En fleurissent des fruits divers et variés comme le grime, une déclinaison du rap qui se réclame héritière de la musique électronique made in U.K. Et si Dizzee Rascal en est le représentant le plus connu, son compère Wiley se veut reconnu. Mc et producteur, fondateur du crew Roll Deep (révélant Dizzee Rascal au passage), activiste de l’ombre sur la scène garage Londonienne, Wiley nous livre un ultime album qui annonce sa retraite au micro, « Playtime Is Over »...

PharoaheMonch_Desire.jpg

Pharoahe Monch : Desire

Fin 90’s, le nom de Pharoahe Monch était sur toutes les lèvres, son groupe Organised Konfusion dans toutes les oreilles et son premier album « Internal Affairs » sur toutes les platines. Alors signé chez Rawkus, sa notoriété retombera directement aux oubliettes après la fermeture du label et le pharaon errera, passant notamment du coté de Shady Records, jusqu’à se poser définitivement chez Street Records Corporation. Ainsi, le voici pour son second souffle « Desire », certes, avec une petite année de retard, mais l’attente en valait le contenu. Monch reprend là où il nous avait laissé en servant des...

krsone.jpg

KRS One and Marley Marl : Hip Hop Lives + vidéo

New York, milieu des 80’s, KRS One et Marley Marl se mènent une guerre sainte par l’intermédiaire de leur crew respectif, le BDP et le Juice Crew. KRS-ONE & Marley Marl « Hip Hop Lives » Vingt ans après, le mc et le producteur enterrent définitivement la hache de guerre en nous gratifiant de « Hip Hop Lives », une ode au rap qui devrait satisfaire le nouvel arrivant comme le vieux brisquard. Au menu, une cascade de morceaux imparables tels les minimalistes ‘Nothing New’, ‘I was There’, ‘Over the 30’ et ‘Victory’ ou des passages plus hardcore avec ‘kill a rapper’...

sage_francis2.jpg

Sage Francis : Human the Death Dance

Dans le genre intimiste, Sage Francis aime à nous narrer ses déboires sur des ambiances souvent lourdement mélancoliques et ce « Human the Death Dance » en est une nouvelle preuve. Dès les premiers jets, tel ‘Underground for Dummies’ et ‘Civil Obedience’, nos oreilles sont saisies par ces pesantes nappes qui nous plongent rapidement dans l’esprit torturé du rappeur de Miami. Et même si l’harmonica qui traverse ‘Got Up This Morning’ peut se montrer apaisant, nos sens demeureront en alerte car se succèdent des titres tous plus offensifs les uns que les autres dont ‘Clickety Clack’ (qui sonne comme du...

yelle.jpg

Yelle : Je veux te voir

Il est clair que l’univers musical à changer. Finit les cases artistiques, les belles formules ou la promo à Papa. Aujourd’hui, les styles se mélangent, les femmes sont décomplexées et le buzz se fait via un Myspace. Un buzz assez important pour se tailler un chemin dans l’underground et tailler, le temps d’un maxi, Cuizinier (TTC) sur un titre décliné en trois versions qui flirt entre pop, electro et hip hop pour servir une cascade de punchlines tel « Je veux te voir / Dans un film pornographique / En action avec ta bite / Forme patatoes ou bien frites...

BrotherAli_Th_UndisputedTruth.jpg

Brother Ali : The Undisputed Truth

Cap sur le Minnesota, précisément chez Rhymesayers Entertainment, label hyper actif dont le catalogue réserve de beaux noms tel MF Doom, Soul Postion, Felt (Murs & Slug), Micranots ou encore un certain Brother Ali qui, après la démo k7 « Rites of Passage » (réédité en cd), un premier album « Shadows on the Sun » et le « Champion EP », continue sa traversée avec « The Indisputed Truth », une vérité aux milles couleurs peintes avec l’aide du producteur Ant (Atmosphere). Ainsi sur ce tableau musical, nous retrouvons une grande dominante de soul music avec notamment ‘Letter from...

evidence.jpg

Evidence : The Weatherman LP

Evidence du crew Dilated Peoples (avec Rakaa & DJ Babu) vient user de son auto-proclamé slow flow le temps d’une escapade en solo: « The Weatherman LP ». Orchestré par The Alchemist, Sid Roams (Joey Chavez & Bravo), Jake One, Babu ainsi qu’Evidence lui-même, cet album sent le hip hop à plein nez et pour en témoigner, des tracks comme ‘A Moment in Time’, ‘Evidence Is Everywhere’ et ‘Things you do’ en sont des ambassadeurs honorables. D’autres titres comme ‘I Know’ ou ‘All Said & Done’ auraient pus tout aussi bien se retrouver sur un projet des Dilated et ne...

el-p1.jpg

El-P : I’ll Sleep when you’re Dead

Apres la bombe « Fantastic Damage » que nous avait offert El-P en 2002, le hip hop US recevait une grande claque dans la casquette. EL-P – Flyentology Une grande claque comparable à celle qu’avait pu donner des albums comme « It takes a nation of million to hold us back » de Public Enemy ou « Enter the 36 Chambers » du Wu à une autre époque et à une autre mesure. C’est donc avec une impatience certaine que la suite des aventures de l’ex Company Flow était attendue, d’autant que les premières infos laissaient entrevoir le meilleur puisque,...

dalek1.jpg

Dalek – Abandoned Language

Sorti tout droit d’Ipecac Recordings (label monté par Mike Patton), le mc Dalek et le compositeur Oktopus n’hésitent pas à pousser les limites d’un trop frigide hip hop. Leur désir d’expérimentations et leur singularité naturelle avaient déjà donnés naissance à deux albums dont le dernier « Absence » (2005) posait enfin le groupe en tant que poids lourd de l’underground. Aujourd’hui, c’est avec « Abandoned Language », qu’ils nous reviennent et c’est par le titre du même nom que s’amorce une conversation mélodique (et lyrique) aux consonances des plus sombres et inquiétantes. Track après track, l’auditeur entre dans un univers...

mfgrimm_americanhunger.jpg

Mf Grimm – American Hunger

Pour ceux qui se demanderaient qui est MF Grimm, voici un coup d’oeil furtif sur le mc : malgré son nom de super héros, Grimm est cloué sur un fauteuil roulant à cause d’une fusillade le visant. Il passera aussi par la case prison et c’est l’amitié le liant à MF Doom qui le remettra sur les rails du hip hop dès sa libération. Ainsi il participera activement à l’Operation Doomday et sera l’auteur du classique « MF Doom / MF Grimm. Special herbs & spices vol.1 » (Beat : Doom / Mc : Grimm). En 2006, GM revenait aux...

main_03.jpg

Various Artists : Chrome Children II

Stones Throw est un label généreux. Apres nous avoir déjà offert « Liberation » de Talib Kweli et Madlib en libre téléchargement (indisponible depuis fin Janvier), ils nous offraient « Chrome Children II », officiellement en free download jusqu’à la fin Février. Même recette que pour le premier, on retrouve quelques artistes de la maison (tel Med, Percee P, Oh No, Aloe Blacc, J Rocc … et, bien sur, Madlib (mais pas de madvillain)) se succéder pour tenter de nous retranscrire ce qu’est l’univers sonore du label Californien, et ça à coup de hip hop, de jazz, d’électro ou de...

Busdriver1.jpg

Busdriver : RoadKillOvercoat

Tous ceux qui savent que L.A n’est pas simplement qu’une ville de Gangsta-Rap où se croiseraient lascars et acteurs studio ont une pléïade de noms à vous donner pour vous prouver le fait. Et parmi ces noms, vous entendrez souvent revenir celui de Busdriver, mc unique qui roule sa bosse et son bus dans ce rap game et qui nous emmène sans cesse vers de nouveaux horizons tel l’éclectique «RoadKillOvercoat» dont il est question ici. Introduction et première constatation avec « Casting Agents and Cowgirls » et « Less Yes’s, More No’s » : le conducteur est toujours aussi vif et le véhicule est...

Ta’raach and the Lovelution : The Fever

Ta’raach and the Lovelution : The Fever

Ta’raach a déjà une autre identité dans l’underground, celle d’un mc de talent prénommé Lacks. Mais aujourd’hui, c’est sous les traits d’un beatmaker qu’il nous revient accompagné du crew Lovelution pour nous servir « The Fever », un album aux accents mêlés de Soul et de Jazz qui nous plonge dans un univers très calme, proche de certains travaux estampillés Stones Throw. Pas d’inquiétudes, on ne dort pas non plus … On somnole, on rêve sur « I Name » ou « Merci Me Lord », on lévite sur « Hey » ou « I Don’t Rock Parties », on sursaute sur « What What » puis finalement, on s’apaise....

Sick Jacken and Cynic : Terror Tape vol.1

Sick Jacken and Cynic : Terror Tape vol.1

Sick Jacken, a.k.a la voix rauque et aigue du groupe Psycho Realm, a fais ses classes auprès de Cypress Hill et Funkdoobiest. Et c’est avec Cynic, membre de Street Platoon, qu’il nous gratifie de la street tape « Terror Tape vol.1 »s, disponible en import, sur laquelle nous retrouvons nos deux mc’s se posant sur différentes instrus piochées parmi des titres de Madvilain, GhostFace, GZA, Mobb Deep, etc…

CS249856-01A-BIG.jpg

Ghostface Killah : More Fish

Tout le monde connaît Ghostface Killah, membre du légendaire Wu Tang Clan et auteur de cinq albums en solo dont les deux premiers, « Ironman » et « Suprême Clientele », sont désormais des classiques incontestables. Ajoutons que, depuis peu, il est le Wu le plus créatif de tous, nous surprenant toujours sans pourtant ne jamais s’éloigner de ces ambiances teintées de soul music qu’il affectionne. Même si quelques unes de ses galettes étaient plus que douteuses (dont la très faible « Bulletproof Wallets »), GFK était revenu en forme avec « Fischcale » en début 2006, et c’est suite à ce projet qu’il nous revient avec « More Fish », un album regroupant les titres enregistrés à l’époque mais non retenus. Et c’est là une bonne initiative car cela nous permet d’entendre 17 tracks pour lesquels MF Doom, Madlib, Pete Rock (…) se succèdent aux manettes, ainsi que Redman, Cappadona, Trife da God, Sun God (…) pour les featurings. Mis à part deux ou trois titres à oublier rapidement, le reste demeure bel et bien du son de haut vol, notamment « Ghost is Back » qui ouvre les hostilités de manière énergique grâce à un beat au bpm élevé, « Guns N’ Razors » pour lequel MF Doom, comme à son habitude, recycle une de ses compos, « Pokerface » qui utilise la recette, cher au Wu, de l’échantillon soul + pitch, « Greedy Bitches » avec un Redman en total osmose avec une instru relâchée, « You Know I’m No Good » qui est le morceau en rotation en ce moment et, de plus, un des meilleurs. Citons aussi « Block Rock » et « Alex (Stolen Script) » et avouons que cet album, « More Fisch », est une totale réussite.

freeze_burner.jpg

Qwel and Meaty Ogre : Freezer Burner

Amateur de bon son, ouvrez les oreilles car est arrivé une tuerie qui va clore cette année en beauté. « Freezer Burner », orchestré exclusivement par Meaty Ogre et interprété par Qwel, est un album au goût unique et exquis qui se place au sommet de ce que l’underground puisse nous offrir. Nos deux serviteurs nous livrent ici la bande originale de notre hiver avec seize titres nous happant dans ces longs draps sonores qui nous protègent de la saison froide.

Drum-bass